J’ai entamé avec un thérapeute des séances d’hypnose. Est-ce que mon soucis peut être vaincu avec cette méthode?

Il y a environ 1 an, je suis devenue au fil des jours, de plus en plus invivable pour mon petit ami ( 20 ans )
J’ai perdu ma mère d’une maladie quelques mois avant cela et lui était présent
Seulement, je ne prends plus goût aux sorties, je le prive et lui prend la tête tout les jours. Je me met dans la tête qu’il va partir.
Il m’a quitté pendant 4 mois puis il est revenu mais ce problème revient toujours au galop !
J’ai entamé avec un thérapeute des séances d’hypnose ( 1ere séance : pacification du deuil // 2e séance : futurisation )
Est-ce que mon soucis peut être vaincu avec cette méthode si oui comment l’aborder et par quoi commencer ?
Je n’accepterai pas d’échouer et de perdre mon compagnon à cause de mon comportement sachant qu’il peut me rendre heureuse.

 

L’hypnose est une technique éprouvée. Elle fonctionne sur plusieurs personnes et plusieurs cas. Est-ce qu’elle fonctionnera pour vous et pour votre cas, je l’ignore tout comme vous. La stratégie à adopter ici consiste à tester. Testez l’hypnose et mesurez l’effet qu’elle a sur vous.

Je conscientise vraiment que j’ai un problème.. mon manque d’estime de moi. Quelle est la solution pour s’en sortir ?

Je me permet de vous écrire car je conscientise vraiment que j’ai un problème.. mon manque d’estime de moi !!

Mais quelle est la, les solutions pour s’en sortir ?

pour réussir à savourer la vie pleinement sans se préoccuper presque en permanence ce que pensent les autres !!

on se rapproche de la torture!!

Merci pour votre éclairage,

Il existe énormément de technique pour développer l’estime de soi, mais celle que je considére de loin la plus puissante consiste à connaître ses besoins personnels et les combler sainement.
Arriver à déceler ses besoins personnels demande beaucoup de travail d’observation mais ce que vous allez en tirer est juste énorme.

Je fais tout pour plaire. Je ne sais pas dire non. Comment changer ce comportement?

Je fais tout pour plaire. Je ne sais pas dire non. Comment changer ce comportement?

Pour changer ce comportement, la meilleure stratégie consiste à vous attaquer à la source du problème. Qu’est-ce qui empêche de dire non? Pourquoi cherchez-vous à toujours plaire aux gens. La réponse est la PEUR. Par exemple la peur d’être rejeté, peur d’être mal jugé, peur de blesser, etc…

Lorsque vous cherchez à toujours plaire et que vous n’osez pas dire non, vous vous retrouvez très souvent dans des situations de dualité où vous savez que telle action L est la plus logique à réaliser mais vos émotions vous poussent à réaliser telle autre action E. Vos emotions vous poussent a ne pas dire non, à faire des choses qui vont à l’encontre de ce que vous voulez et de ce que vous êtes, uniquement pour plaire aux autres.

Par exemple: logiquement, vous savez que telle relation est mauvaise, toxique pour vous et que vous feriez mieux d’y mettre un terme. Cependant, vos émotions vous en empêche et vous emmène au contraire à rester. Vous décidez de rester car vos émotions (peurs) ont plus de poids que la logique.

Le vrai combat, finalement est d’être capable de maitriser vos émotions et de savoir faire preuve d’esprit logique. Cela ne s’apprend pas en un jour mais avec de la pratique cela devient de plus en plus facile à faire.

Comment y parvenir concrètement?

Il va falloir que vous restiez hyperconscient de ce que vous faites, des décisions que vous prenez. De cette façon vous pourrez déceler les situations de dualité…

Chaque fois que vous vous retouver est état de dualité émotion-logique, répétez-vous la formule suivante:

‘Je ressens – telle émotion -. Et, c’est cette émotion qui fait que je veux faire telle action – E -. Mais, je sais que l’action -L- est la plus logique à réaliser. J’ai la foi que réaliser l’action logique – L – m’apportera du plaisir. Et que chaque petit détail de l’action -L- que je réalise me rapproche d’avantage de mon plaisir.’

Par exemple:

Je ressens de la peur. Et c’est cette m’empêche de mettre un terme à cette relation et qui me poussent à maintenir cette relation qui ne me convient pas. Mais je sais que y mettre un terme à la chose la plus logique à faire. J’ai la foi que mettre un terme à cette relation m’apportera du plaisir. Et que chaque petit détail de cette séparation que je mets en place m’approche d’avantage de mon plaisir.

Je supporte mal la solitude. Je suis terriblement angoissé à l’idée d’être seul.

Je supporte mal la solitude. Je suis terriblement angoissé à l’idée d’être seul.

 

Il existe des personnes qui supportent très bien la solitude et d’autres qui la supporte mal. La différence entre ceux qui supportent la solitude et ceux qui ne la supporte pas se trouve dans la représentation que les uns et les autres se font de la solitude.

  • Pour les uns la solitude représentent l’abandon, le rejet, la tristesse, l’ennui, l’anormalité. Pour cela elle devient insupportable.
  • Et pour les autres cela représentent la bravoure, le courage, la liberté. Bravoure et courage parce que, pour la majorité des gens, il faut vraiment être courageux et brave pour supporter la solitude. Et liberté parce que grâce à la solitude vous pouvez faire ce que vous voulez, il n’y a personne pour vous critiquer ou vous imposer quoi que ce soit, pas de compromis, vous avez la liberté d’être qui vous êtes vraiment, vous avez la liberté de tester de nouvelles choses, de faire des erreurs, vous avez même la liberté de travailller sur des projets que les autres taxeront de fou ou impossible. Pour tout cela, elle devient supportable et appréciable.

Choisissez votre camp!

Pour arriver à supporter la solitude, vous devez changer de camp. Décidez de voir désormais la solitude comme synonyme de liberté, bravoure et courage et elle deviendra un ami invisible pour la vie.

Je fais des crises d’angoisse, je suis malheureuse tous les jours. pensez vous que je puisse vraiment guérir?

bonjour, le soir de noel j’ai réalisé qu’un jour mon fils de 10 ans partirait de chez nous. depuis j’ai fait des crises d’angoisse et je suis sous ad et anxiolitiques. je n’arrive pas à me libérer de cette idée et suis malheureuse tous les jours. Je suis partie en angleterre à 14 ans et est fait une angoisse d’abandon là-bas. J’ai fait une agoisse quand mon premier conjoint m’a largué à 20 ans et un baby blues a la naissance de mon ainé. J’ai aussi un petit garçon de 6ans. je suis très dependante de mes parents et leur avis et les appelle souvent. Je les vois tous les samedis et souffre à l’idée de le perdre un jour. je veux m’en sortir mais n’y arrive pas. j’ai lu des livres mais rien ne fait le déclic et j’ai peur de souffrir toute ma vie. J’ai 38 ans et viens prendre conscience vraiment de mon problème à Noel. pensez vous que je puisse vraiment guérir ? même avec des habitudes ancrées en moi depuis si longtemps? Je ne veux pas que mes enfants deviennent comme moi car cela est une grande souffrance. je veux m’en sortir aussi pour moi et pour eux et leur donner des armes pour leur montrer que la vie est belle. j’ai une angoisse terrible de la solitude. Je me sens vide sans personne autour de moi. je deteste quand quelqu’un ne m’apprécie pas et fais tout pour plaire. cela se soigne t’il vraiment? merci

Nous sommes tous des dépendants affectifs mais des dépendants affectifs à différents niveaux ou degrés. Votre niveau de dépendance affective semble très forte et vous pouvez le vérifier avec ce test de dépendance affective.

La tâche pour réduire cette dépendance affective vous semble certainement difficile, insurmontable. Alors, la stratégie pour vous en sortir consiste à diviser votre ‘gros problème’ de dépendance affective en plusieurs petits problèmes faciles à résoudre. Chaque petit problème que vous réussirez à résoudre vous rapprochera d’avantage de cette autonomie affective ou de ce bien-être que vous cherchez à atteindre.

Votre liste de petits problèmes pourrait ressembler à ceci:

  • J’ai une angoisse terrible de la solitude.
  • Je déteste quand quelqu’un ne m’apprécie pas. Je fais tout pour plaire.
  • Je suis extrêmement dépendant de mes parents, de leurs avis.
  • Je suis extrêmement dépendant de mes enfants.
  • Je veux éduquer des enfants autonomes.
  • etc…

 

 

Après 4 mois de séparation,  je souffre toujours et il faut que cela cesse. Avez-vous une clé ou un exercice qui m’aiderais à travailler sur mon mal svp?

Je divorce après 21 ans et trois enfant d’un mari que j’ai aimé  de tout mon coeur. Je suis partie la peine au coeur car il est dépressif et addic au prono. Il m’a dit qu’il ne m’aimais plus comme femme alors dévastée par la douleur j’ai pris la décision de partir et de demander le divorce à ca grande surprise. A peine partie il ressort avec son ex. Et ca m’a déchiré le coeur et j’ai pleuré toute la nuit à ne plus savoir ouvir mes yeux  tellement qu’ils était gonflés.
Je sais que c’est mieux pour moi de divorcer et d’analyser mes erreurs et pourquoi je l’ai ai faites mais je n’arrive pas à lâché prise et il me manque tout le temps. Alors que je sait qu’il est toxique pour moi.
Comment ne plus penser à lui!!  Je crois que je me suis accrochée toutes ses années pour que ca marche. Et après 4 mois de sépration  je souffre toujour et il faut que cela cesse je me détruit pour quelqu’un qui n’en à rien a faire de moi.
Je me concentre sur moi, je fais du sport, je sort,… rien n’y fait!
Ma nature hypersensible ne m’aide pas non-plus.

Avez-vous une cléf ou un exercice qui m’aiderais à travailler sur mon mal svp?

Sur ma façon appréhender les choses?

Où trouver un nouveaux cervaux 🙂

Je vous remercie te tout mon coeur.

Vous étiez dans une relation toxique et vous avez décidé de divorcer. Et malgré que vous sachiez que c’était la bonne décision, vous souffrez énormément de la fin de cette relation. Vous voulez vous débarrasser de cette souffrance qui ne cesse pas même après plusieurs mois.

Retenez que la frustration, la colère, la peine, la honte, la jalousie et d’autres émotions négatives de ce genre sont dûes au fait de n’avoir pas su encore transfomer une situation difficile en opportunité ou en idée nouvelle. Pour réussir à surmonter cette douloureuse séparation vous devez parvenir à la transformer vraiment en opportunité ou en idée nouvelle. Dès lors que vous l’aurez transformé, l’acceptation pourra s’installer: ”J’accepte la fin de cette relation car j’en tire tel et tel bénéfice.”

Alors…

Qu’est-ce que ce divorce vous donne l’opportunité de faire, construire, créer?

Probablement que la fin de cette relation vous permet de mieux vous connaître vous-même. Et, à travers cette connaissance de vous-même être mieux capable de savoir quelle type de personne ou relation vous convient le mieux.
Peut-être il y a t-il des choses que vous ne pouviez pas faire pendant cette relation et qui maintenant sont possibles?
Etc…

Qu’est-ce que ce divorce vous donne l’opportunité de faire, construire, créer?

Quelle est la différence entre carence effective et syndrome de l’abandon?

Quelle est la différence entre carence effective et syndrome de l’abandon? D’avance je vous remercie.

Durant son enfance, une personne peut subir de l’abandon ou subir des choses qu’elle a interprété comme de l’abandon. Elle se retrouve alors en carence affective.
A l’âge adulte cette carence affective se manifestera par un syndrôme de l’abandon (crainte d’être abandonné de nouveau). Et, cette crainte d’être abandonné conduit cette personne à vivre dans la dépendance affective (son bonheur, son bien être dépendent des autres)

Comment me défendre d’un pervers passif-agressif?

Je suis dans une impasse je ne sais plus vers qui me tourner je vis l’enfer avec mon mari  je ne sais plus vers qui me tourner je suis une dépendance affective, j’aimerais avoir des renseignements par rapport à des associations inexistantes  celle de Paris va fermer je suis complètement désemparée une séparation est envisagée comment me défendre d’un pervers passif-agressif.
S’il vous plaît j’ai besoin d’aide merci

La meilleure attitude à adopter c’est la fuite.

Vous êtes emprisonné dans une relation avec un pervers passif-agressif. Dire votre intention de partir reviendrai à dire à votre géolier votre intention de vous évader. Si vous le faites, il pourra prendre toutes les dispositions pour que cela n’arrive pas.

À défaut de trouver des groupes d’aide, voici une série de vidéos qui parlent du sujet: Les Pervers Narcissiques

Je suis au prise avec cette dependance qui hante ma vie j’aimerais avoir de l’aide.

Je suis au prise avec cette dependance qui hante ma vie j’aimerais avoir de l’aide meme consulter a quel endroit ou réference pour moi merci beaucoup!

Vous pouvez obtenir aide et réconfort rapides et pas chers en lisant des livres écrits par d’anciens dépendants affectifs. Ces auteurs sont passés par les situations que vous traversez actuellement. Ils comprennent mieux que quiconque ce que vous ressentez. Ils sont donc en meilleure position pour vous offrir les premiers conseils qui vous permettront de vous en sortir.

Après avoir recueilli un maximum d’information de cette manière, vous pourrez commencer à construire votre propre stratégie de sortie de la dépendance affective. Et peut-être qu’une partie de votre stratégie consistera à consulter un psy. Dans ce cas, préférez surtout un psychologue ou thérapeute qui a traversé le même problème que vous et qui s’en est sorti.

J’ai quitté mon dernier copain car j’avais un mal être profond, j’ai réalisé que je n’avais pas appris à me connaître et que je ne m’aime pas assez pour être bien avec les autres. Auriez vous des conseils à me donner selon votre expérience et votre chemin de guérison?

J’ai 26 ans et j’ai compris depuis peu que je suis dépendante affective.
C’est vraiment un cauchemar à vivre au quotidien, j’ai déjà réaliser ça je me dis que c’est le début pour pouvoir guérir.
Depuis l’âge de 16 ans j’ai très souvent été en couple et peu de temps seule.
J’ai vécu une relation toxique pendant 4 ans et demi avec une personne toxique, j’ai quitté cette personne mais je n’ai pas été longtemps seule je me suis souvent remis en couple.
J’ai quitté mon dernier copain car j’avais un mal être profond, j’ai réalisé que je n’avais pas appris à me connaître et que je ne m’aime pas assez pour être bien avec les autres.

Je pars en nouvelle caledonie seule c’est vraiment le premier voyage que je vais faire seule, j’ai peur mais je veux affronter ce mal être intérieur qui me bouffe la vie.

Auriez vous des conseils à me donner selon votre expérience et votre chemin de guérison

Je vous remercie prenez soin de vous.

Tout le monde est différent. Celui qui aspire donc à une une vie pleine et heureuse devrait commencer par faire un travail de connaissance de soi.

Vous pouvez parvenir à mieux vous connaître à travers une multitude d’expériences. Ces expériences vous permettront de collecter le maximum d’information sur vos besoins, sur les éléments de votre personnalité, sur ce qui vous fait vous sentir bien. Et, lorsque vous arriverez à cerner votre personnalité, vous saurez quoi faire pour être heureux, quel type de travail vous rendrait très heureux, quel type de personne vous convient mieux en amitié et en amour.

Votre voyage est une excellente réponse à votre problème, dans le sens qu’il vous permettra de vos exposer à une multitude d’experiences differentes. Ce sera une occasion pour vous de réflechir en profondeur sur vous, de vous tester et de trouver ce qui vous fait vous sentir bien.

Ayez toujours de quoi prendre des notes. Observez vos reactions aux differentes situations qui se presentent à vous. Notez les puis analysez les. Pendant et après chaque experience, posez vous les bonnes questions: ‘Comment je me sens pendant cette experience?’ ‘Comment je me sens après cette experience?’

Une fois que vous aurez cette connaissance de soi vous comprendrez pourquoi vos relations passées n’ont pas fonctionné et quel besoin vous tentiez de combler par ces différentes relations.

Comment faire pour tourner la page en étant dans la même maison ?

Je vis avec ma femme qui m’a informé qu’elle a fait ses démarches pour demander le divorce. Depuis cela fait 3 mois que je n’ai rien encore reçu de cette démarche sauf sur la souche de son chéquier indiquant l’ordre et le montant de sa consultation. Je ne supporte plus de vivre ainsi avec elle, je veux accepter, je me bat pour, mais étant marié avec un enfant de 6 ans je ne peux quitter le domicile conjugale avec un prêt immobilier en cours sur 25 ans et à ce jour il en reste 20. Comment faire pour accepter en croisant chaque jour cette personne et le pire ou il y a une meilleure communication entre nous, plus de dispute, l’impression que tout est normal et calme sauf qu’on est dans 2 chambres séparés, plus de rapport depuis 6 mois et que cette dernière s’est rapproché d’un autre directement après notre dispute qui a conduit à la séparation. D’ailleurs pour etre fran j’ai trouvé des messages de rapprochement de ma femme pour un autre, je l’ai malheureusement insulté. Dès ce jour elle m’ a dit que c’était fini et donne toute son attention à cette autre personne alors qu’un mois avant cette dispute nous avions le projet d’avoir un deuxième enfant meme si tout n’était pas parfait car rien n’est parfait mais nous avions des projets ensemble. Comment faire pour tourner la page en étant dans la meme maison ?

Les émotions negatives telles que l’angoisse, la frustration, la colere, le manque d’acceptation viennent du fait de n’avoir pas reussi à transformer une sitution difficile en opportunité.

Vous accepterez la fin de cette relation lorsque vous reussirez à la transformer en opportunité. Cette opportunité peut être une meilleure communication avec votre ex qui peut conduire a une nouvelle relation basée sur de l’amitié. Cette meilleure communication ou cette amitié vous permettra, ensemble, de trouver aisément une solution à votre prêt immobilier. Mais, surtout, permettra à votre enfant de vivre dans un environnement paisible au lieu d’un environnement de tension et de disputes.

J’ai vécu un an avec un dépendant affectif qui a fini par me quitter…

J’ai vécu un an avec un dépendant affectif qui a fini par me quitter… chose que je pensais impossible… Silence radio depuis 4 semaines et il reste sur ses positions…
Pourriez-vous me donner une piste de comment? pourquoi?est-ce définitif?
Merci

Les dependants affectifs vivent dans un profond mal-être et ne se connaissent pas eux-même. Cette méconnaissance d’eux même font qu’ils se retrouvent dans des relations qui ne leur convient pas ou ont tendance à gâcher une relation qui leur convient du fait de leur comportement de dépendant. Probablement que la relation ne lui convenait pas. Ce qui l’a poussé à quitter. Et, actuellement il est certainement en train de se reconstruire lui-même. Ce qui explique le fait qu’il soit resté plusieurs semaines sans communiquer avec vous.

Serais-je toujours amoureux de mon conjoint si je ne suis plus dépendante affective?

Serais-je toujours amoureux de mon conjoint si je ne suis plus dépendante affective?

Ce n’est pas parce que vous êtes dépendante affective que forcément la personne avec qui vous êtes en couple ne vous convient pas. Il est possible d’être dépendante affective et d’être en couple avec une personne qui vous convient parfaitement mais que cette dépendance affective gâche votre couple.

Pour répondre à votre question, je dirais que deux scénarios sont possibles. Lorsque vous aurez atteint l’autonomie affective, soit vous vous rendrez compte que la personne avec qui vous êtes en couple ne vous convient pas. À ce moment vous décidrez de mettre un terme à cette relation et vous ferez cela sans angoisse, sans peur de vous retrouver seul. Soit vous vous rendrez compte que cette personne vous convient et vous verrez votre relation s’embellir, se fortifier.

La dependance affective, c’est quoi?

La dependance affective, c’est quoi?

La dépendance affective c’est lorsque votre bonheur ou votre bien-être interieur depend d’une autre personne. C’est comme si vous lui donniez le pouvoir d’avoir la main sur l’interupteur de votre bonheur. ‘On’ vous vous sentez bien, ‘Off’ vous vous sentez mal.

Pourquoi les dépendants affectifs souffrent?

Pourquoi les dépendants affectifs souffrent?

D’abord, nous allons commencer par définir c’est quoi le bonheur. Etre heureux, vivre dans le bonheur, qu’est ce que c’est? En fait, nous avons tous des besoins, et être heureux depend du fait que ces besoins là soient comblés ou pas. Lorsque ces besoins sont comblés, la personne est heureuse et epanouie. Mais, lorsque ces besoins ne sont pas comblés, la personne est malheureuse.

L’erreur que fait la personne dépendante affective c’est de compter sur une personne pour combler ses besoins. Son bonheur depend donc d’une autre personne. Et la souffrance vient du fait de ne pas avoir un contrôle sur cette personne d’où la colère, la frustration, le sentiment de manque, et même de jalousie. Est-ce que cela veut dire que la personne dependante doit tout faire pour accroître son controle? Bien au contraire, elle doit combler ses besoins par ses propre moyen et devenir autonome.

Combien de temps pour sortir de la dépendance affective?

Combien de temps pour sortir de la dépendance affective?

1 mois, 2 mois, 1 an, 2 ans… Nous sommes tous des dépendants affectifs mais des dépendants affectifs à différents niveaux ou degrés. Cette première réponse montrent à quel point le temps de sorti peut varier d’une personne à une autre. Deuxièmement, cela dépend de la stratégie ou de la combinaison de stratégies que vous mettrez en oeuvre pour vous en sortir. Une bonne stratégie peut consister, par exemple, à observer ceux qui ont eu la même souffrance que vous et qui ont réussi à s’en sortir. On appelle cela ‘modéliser l’excellence’.

Pensez-vous qu’un psychiatre peut m’aider à travailler sur moi-même (j’ai quelques difficultés financières)

Bonjour, Je me permets de vous contacter car je souffre de dépendance affective profondément ancrée issue de mon enfance ma mère étant psycho maniaco-dépressive j’ai vécu mon enfance comme “abandonnique”. Je suis en train de vivre une rupture j’ai conscience que cette personne ne me convient pas et que cela me fait souffrir (prise d’anxiolytique). J’essaye les technique de méditation et de journal intime pour le moment je n’ai réussi à ne pas le contacter que depuis hier. J’ai essayé de consulter un psychiatre mais il veut me prescrire des antidépresseurs ce que je refuse car j’en ai déjà essayé beaucoup je ne les supporte pas (impression de devenir un zombie, insomnies, vertiges, migraines, accentuation des idées noires). Donc voici ma question pensez vous qu’un psychiatre peut m’aider à travailler sur moi même (j’ai qq difficultés financières) je vis en France je ne sais pas si il existe des spécialistes de la dépendance affective.

Alors, vous avez eu une enfance que vous même décrivez commecquérir abandonique. A cause de cette enfance abandonique, vous vous êtes retrouvé dans un état de dépendance affective. Et cette dépendance affective vous a conduit dans une relation avec une personne qui ne vous convient pas. Aujourd’hui, vous me demandez, est-ce que un psychiatre pourrait vous aider?

Stratégiquement, je vous recommande de commencer par acquerir un maximum d’information à propos de cette dépendance affective. Vous pouvez le faire essentiellement en lisant des blogs, des articles, des livres ecrits par des gens qui ont eu le même problème que vous et qui ont réussi à s’en sortir (d’anciens dependants affectifs). Je vous recommande entre autre les livres ‘Mes 9 procédés secrets pour accroître l’autonomie affective’ de Henri Joel Ndour, ‘Le syndrome de Tarzan de Pascale Piquet. Après ces lectures vous pourrez avoir une idée sur la démarche à adopter pour vous en sortir. Vous pourrez construire votre propre méthode, votre propre façon de vous en sortir parce qu’il faut le dire, tout le monde n’est pas pareil. Ce qui fonctionne pour quelqu’un ne va pas forcément fonctionner pour une autre personne. Vous allez donc réaliser cette maximisation de l’information puis vous allez construire votre solution à vous. Si dans votre solution vous jugez qu’il est utile de vous faire aider, accompagner par un psychiatre, priviligiez des spécialistes de la dépendance affective qui connaissent bien le problème pour l’avoir vécu et vaincu. 

Je ne sais pas par où commencer, je suis perdu. SOS!

Je suis dépendant affectif, que faire? Je ne sais pas par où commencer, je suis perdu. SOS!

La premiere chose a faire, c’est de reconnaitre l’existence du problème. Cela, vous l’avez déjà fait. La seconde chose à faire est d’aller chercher le maximum d’information sur cette dépendance affective mais des informations provenant de sources diverses.  Vous pourrez ensuite faire une synthèse de toutes ces informations puis bâtir une stratégie qui vous permettra de vous en sortir. Vous pourrez vous rendre compte que votre problème de dépendance affective peut être subdivisé en plusieurs sous-problèmes facile à résoudre. Chaque petit problème  que vous reussirez à resoudre sera comme gagner un contrôle de plus dans votre vie.